Cintrage de tubes en acier : trouver un spécialiste en ligne

Cintrage de tubes en acier

Qu’elle ait une forme cylindrique, carré ou rectangulaire, il est tout à fait possible de réaliser des pièces d’esthétiques avec de l’acier. Cela peut se faire grâce au procédé industriel de cintrage. Pour passer votre commande, il faut savoir où trouver un bon spécialiste de cintrage. Néanmoins, il est important d’avoir quelques bases sur le processus de cintrage pour enfin finir par comprendre ce que c’est la fluoperçage.

Où trouver un spécialiste en cintrage de tubes en acier ?

Le cintrage tube acier est un procédé industriel qui permet de modeler des tubes d’aciers sans pour autant nuire à sa solidité. En effet, vous pouvez avoir des pièces esthétiques en acier grâce au cintrage. Il existe plusieurs types de cintrages. Les plus populaires sont le cintrage à rayon court et le cintrage à rayon variable. Rien que ces deux processus permettent de réaliser des variétés de pièces de différentes formes selon vos besoins. En général, les différentes structures de machines utilisées en agriculture sont obtenues par ces méthodes. Sachez aussi que les tubes en acier courbées que vous rencontrez tous les jours dans les aménagements urbains sont réalisés par ces deux procédés.  En allant sur le site www.tubomax.fr, vous pouvez voir que leur atelier permet de réaliser ces deux méthodes de cintrage. Le site vous permet également de demander un devis à des professionnels du métier. En plus de l’acier, il leur est également possible de travailler sur de l’inox et de l’aluminium.

Comprendre le processus de cintrage

Le cintrage est une manière de déformer un tube ou une barre à l’aide d’une cintreuse. Le procédé est purement mécanique. Les paramètres les plus importants pour le Cintrage de tube est le rayon et l’angle de courbure du matériel par rapport à la cintreuse. Pour ce faire, il existe plusieurs techniques. Il y a la méthode par enroulement, par emboutissage, grâce à un roulage ou une poussée. Traditionnellement, le cintrage se fait à chaud. Dans le domaine industriel, le cintrage à froid est la plus utilisée. Pendant le processus, la partie extérieure de l’angle de courbure est appelée extrados. Cette partie devient plus mince puisque la matière s’allonge. Naturellement, le pourcentage d’allongement d’un tube est limité. Sachez que ce pourcentage varie selon le type de matériel. Afin d’éviter que l’extrados soit trop mince, certains spécialistes utilisent une poussée dans l’arrière du tube. C’est la méthode de « booster ». Généralement, cette méthode est utilisée pour les pièces ayant des rayons courts ou pour les tubes de grande section. La partie intérieure, ou intrados prend de l’épaisseur à cause de la compression. Cela peut former des bourrelets ou des plis sur la pièce. C’est souvent ces plis qui sont les défauts de pièces cintrées. Pour endiguer cela, des sabots lisseurs sont utilisées pour effacer les plis. Le sabot est placé dans l’intrados pendant le processus de cintrage.

Le fluoperçage c’est quoi ?

Le fluoperçage est une technique utilisée dans l’industrie du cintrage afin de former une épaisseur supplémentaire sur un matériel. L’outil qui est utilisé pour ce procédé est une matière solide composé essentiellement de carbure de tungstène. Cet outil permet de faire des perçages de trous de taille variable qui serviront à renforcer un raccord de fixation. Notez bien que la matière qui s’est trouvée à la place du trou ne disparaît pas, elle est juste déplacée localement. Les avantages du fluoperçage sont nombreux. C’est un processus fiable et le cycle de production est rapide. Il assure également plus de longévité à la pièce. Grâce au fluoperçage, les coupeaux et les fixations ne vous gêneront plus. Pour les filetages à charge élevés, ce procédé est le plus adapté.