L’aéroponie comment ça marche ?

L’aéroponie est une forme de culture hydroponique évolué. Elle est une technique efficace pour avoir des rendements élevés. Mais pour cela, il faut bien maîtriser les techniques de fonctionnement. Ces techniques la différencient un peu des autres systèmes de culture. Elle est aussi considéré comme la culture en hydroponie en mode extrême. Il faut connaître  ainsi ce qu’est vraiment l’aéroponie. Après, le fonctionnement du système aéroponique est savoir. Il y a aussi les différences de l’aéroponie des autres types de culture.

Aéroponie, c’est quoi ?

C’est en fait une forme de culture hors-sol tout comme l’hydroponie. Les plantes, dans la culture aéroponique, sont placées sur des disques qui sont faits en néoprène. Et ces disques sont censés maintenir les plantes bien en place. L’aéroponie est considéré comme la culture hydroponique évoluée. Dans cette technique, les racines des plantes sont suspendues dans le vide. Elle se fait dans une chambre d’aspersion qui est obscure pour éviter le développement des algues. Les disques supports des plantes ont aussi comme fonction d’approvisionner les plantes en eau mais également en éléments nutritifs.

Fonctionnement du système aéroponique

Les plantes sont placées dans des pots-panier. Et en plus, les racines de ces plantes sont exposés sur les disques de néoprène et sont suspendus. Il y a de l’eau atomisée qui est remplie de nutriments pour nourrir les plantes. Les racines absorbent les nutriments pour nourrir les plantes.

Il y a la chambre aéroponique qui peut être un grand réservoir de plastique. Il y a aussi des trous placés en dessous pour l’atomiseur. Ce dernier permet de vaporiser les racines. C’est au-dessus de la chambre qu’il y a les feuilles et les bourgeons. Et ces feuilles et bourgeons se développent quand il y a de l’éclairage HPS. Un pH-mètre surveille le système aéroponique.

Différences de l’aéroponie

Pour l’aéroponie, les plantes se développent plus vite en une courte durée. La phase de floraison commence plus en avance que prévue. Avec les nutriments, la production des bourgeons augmentent beaucoup.

Le substrat dans ce système évite aux plantes d’attraper champignons. Il y a rapidité de culture qui va permettre d’observer l’excès ainsi que les carences des plantes. Et ainsi, il est possible de corriger la culture mais également trouver les remèdes nécessaires.

En plus, il y a facilité de recyclage dans l’aéroponie. La terre n’a pas besoin de renouvellement à chaque culture car elle peut être recyclée.

Ce système est en plus rentable sur une courte durée car il y a économie en eau et aussi en nutriments. Après, l’entretien est plus simple qu’en système hydroponie.

Comment améliorer la production d’une exploitation agricole ?
Trouver une entreprise spécialisée dans la nutrition et la santé animale